Alain Berset lance le festival de cinéma suisse à Soleure

Le ministre de la culture Alain Berset a inauguré jeudi les 49es Journées de Soleure, en compagnie notamment de Seraina Rohrer, directrice de ce festival de cinéma suisse. Il a annoncé la création du "Swiss Filmlocation Fund", un fonds destiné aux professionnels de la branche.

Selon Alain Berset, la polarisation entre l'ouverture au monde et la provincialité helvétique est dépassée. La création cinématographique suisse s'est "ouverte au monde".

Le dialogue culturel à l'intérieur du pays est aussi devenu plus vivant, estime le conseiller fédéral. "Aujourd'hui, il va de soi que les créateurs de films travaillent par-dessus les frontières linguistiques".

M. Berset a aussi annoncé une nouveauté: la création d'un "Swiss Filmlocation Fund". Le but de ce fonds est de créer des incitations financières afin que la création de films suisses et les coproductions ne s'exportent pas de plus en plus à l'étranger. Il a promis de donner davantage d'informations à ce sujet d'ici l'été.

Trop peu de films suisses

Il y a encore trop peu de films suisses présentés, a déclaré la directrice du festival, Seraina Rohrer. Elle aurait notamment bien voulu voir un "thriller" sur l'affaire Hildebrand ou sur le vol de données bancaires qui ont ensuite été vendues en Allemagne, selon le texte écrit de son discours.

Sans l'aide financière de soutiens étrangers, il n'est plus possible de faire de grands films en Suisse, a-t-elle souligné. Et de préconiser une meilleure utilisation des synergies dans le cinéma suisse, lequel devrait plus souvent transcrire dans la fiction cinématographique des thèmes importants.

Film d'ouverture

En ouverture a été projeté "Akte Grüninger", sur le commandant de la police saint-galloise qui a sauvé des centaines de réfugiés juifs fuyant le régime nazi. Le drame du réalisateur zurichois Alain Gsponer est également nominé pour le "Prix de Soleure", doté de 60'000 francs.

Le prix le plus prestigieux du cinéma helvétique sera décerné le 30 janvier par un jury dans lequel siègent cette année le sociologue Jean Ziegler ou encore l'écrivain Lukas Bärfuss.

Au total, environ 200 films suisses seront projetés au cours de ce festival qui dure jusqu'au 30 janvier. C'est également pendant le festival que seront annoncées les nominations pour le Prix du cinéma suisse. La "Nuit des nominations" aura lieu le 29 janvier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus