Après Sydney, le monde s'apprête à entrer dans 2014

Sydney a embrasé le ciel austral dans une débauche d'effets pyrotechniques mardi pour le passage à l'an 2014 de l'ère chrétienne. Mais c'est Dubaï qui s'est offert le "plus grand" feu d'artifice du monde.

Des tonnes d'explosifs ont été envoyées en d'immenses gerbes multicolores, à partir de l'opéra de Sydney pour la première fois depuis plus de dix ans.

Les festivités, auxquelles étaient attendues 1,6 million de personnes, ont coûté 6 millions de dollars australiens (3,8 millions d'euros). Des milliers de touristes s'étaient déjà massés la veille dans le port pour être certains d'être aux premières loges.

Dubaï a marqué le passage à l'an 2014 par un gigantesque feu d'artifice que la cité-Etat veut homologuer comme le plus grand du monde. Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, qui culmine à 828 mètres, s'est illuminée à minuit avec un spectacle qui a duré six minutes devant une foule nombreuse et festive.

Tir de canon de bambou

Les îles Tonga, dans le Pacifique, ont été parmi les premiers pays à entrer dans la nouvelle année, dans la prière, lors d'une cérémonie qui devait culminer avec un tir de canon de bambou.

L'Antarctique a aussi été l'une des premières régions à passer à 2014. Les passagers et l'équipage d'un navire scientifique russe bloqué depuis une semaine par la glace ont célébré l'entrée dans la nouvelle année avec un hymne composé pour l'occasion.

Dans la ville indonésienne de Banda Aceh (nord-ouest) qui applique la charia, la police religieuse a saisi des milliers de pétards après l'interdiction, pour la première fois, des célébrations du Nouvel An réputées "haram" (impures).

Au Cap, le président sud-africain Jacob Zuma s'est engagé lors de ses voeux de Nouvel An à poursuivre l'oeuvre de réconciliation de Nelson Mandela.

Roses rouges et oursons prohibés

En Arabie saoudite en revanche, la police religieuse a mis en garde contre toute célébration dans ce royaume ultra-conservateur qui applique une version rigoriste de l'islam et suit le calendrier de l'hégire.

La police religieuse a notamment demandé aux fleuristes et aux vendeurs de cadeaux de ne pas vendre de roses rouges, d'ours en peluche ou autres choses liées à cette occasion.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus