Etats-Unis: deux Suisses visés par une plainte

Erreur de rendu non gérée dans 'HitCounterNews' part: System.Exception: System.Data.SqlClient.SqlException: Transaction (Process ID 71) was deadlocked on lock | communication buffer resources with another process and has been chosen as the deadlock victim. Rerun the transaction. à System.Data.SqlClient.SqlConnection.OnError(SqlException exception, Boolean breakConnection) à System.Data.SqlClient.TdsParser.ThrowExceptionAndWarning(TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.TdsParser.Run(RunBehavior runBehavior, SqlCommand cmdHandler, SqlDataReader dataStream, BulkCopySimpleResultSet bulkCopyHandler, TdsParserStateObject stateObj) à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.ConsumeMetaData() à System.Data.SqlClient.SqlDataReader.get_MetaData() à System.Data.SqlClient.SqlCommand.FinishExecuteReader(SqlDataReader ds, RunBehavior runBehavior, String resetOptionsString) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReaderTds(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, Boolean async) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method, DbAsyncResult result) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.RunExecuteReader(CommandBehavior cmdBehavior, RunBehavior runBehavior, Boolean returnStream, String method) à System.Data.SqlClient.SqlCommand.ExecuteScalar() à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2230 update Object10004 set Value36=Value36+1 where ObjectID=@ObjectID à IceCube.Common.SQLGetScalar(String query, String connectionString, SqlParameter[] prms) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Common.cs:ligne 2253 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetLiveValue(Int32 navID, Int32 zoneID, Int32 objectID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 80 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.GetData(Int32 navID, Int32 zoneID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 117 à IceCube.BuiltInParts.ScalarQuerySlot.RenderCall(ITemplate currentTemplate, Int32 navID, Int32 zoneID, SitePart sitePartID) dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\BuiltInParts\Scalar\ScalarQuerySlot.cs:ligne 135 à IceCube.Rendering.CallPartBlockInfo.ToString() dans C:\Repository\Core\IceCube_Business35\Rendering\CallPartBlockInfo.cs:ligne 68

Un curateur du Kunsthaus de Zurich et un marchand d'art suisses sont visés par une plainte dans une affaire de faux tableaux aux Etats-Unis. Ils sont accusés d'avoir délibérément certifié un faux comme étant l'oeuvre du célèbre peintre américain Mark Rothko.

Le milliardaire et magnat des casinos Frank Fertitta III a déposé sa plainte cette semaine dans un tribunal de New York. Outre les deux Suisses, elle vise plusieurs négociants. Il réclame une indemnité pour dommages et intérêts de 7,6 millions de francs (8,6 millions de dollars). Le journal "Le Matin" a diffusé cette information vendredi, se référant à des médias américains.

Le curateur suisse, également historien de l'art, est accusé d'avoir certifié le tableau comme vrai sans avoir clarifié son origine avec précision. Selon l'énoncé de la plainte, que l'ats s'est procurée, l'expert savait que de nombreux éléments matériels mettaient en doute l'authenticité de l'oeuvre.

Il a pourtant écrit à l'acheteur: "Je confirme que cette oeuvre a été soumise à l'équipe. Tout est parfaitement en ordre, sinon je ne souhaiterais pas être impliqué. Je me porte garant en tant qu'expert de Rothko."

Peintre immigré chinois

Ce faux tableau aurait passé entre les mains de plusieurs marchands intermédiaires avant d'atterrir dans la collection de Frank Fertitta III. Le milliardaire l'a acheté en pensant que c'était un original.

La pièce en question provient d'une collection de dizaines de faux tableaux. Ceux-ci ont été réalisés par un peintre immigré chinois sur mandat de deux faussaires new yorkais. Ils ont ensuite été présentés comme des originaux d'artistes tels Rothko, Jackson Pollock ou Willem de Kooning.

La tromperie a été mise au jour en 2009. Les deux escrocs ont écoulé pour 63 millions de dollars de faux tableaux. L'une des deux faussaires a avoué son forfait l'an passé. Elle risque 34 ans de prison. On ne sait pas où se trouve son partenaire à l'heure actuelle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus