La chute des ventes de CD continue

L'année passée, 20% de CD en moins ont été vendus en Suisse par rapport à 2012. Les professionnels pointent du doigt les lacunes législatives face à l'offre illégale sur Internet.

Dans le secteur du CD, le chiffre d'affaires s'élève à près de 54 millions pour 2013, écrit l'IFPI jeudi. Ce résultat tire pour la dixième année consécutive le chiffre d'affaires de l'industrie suisse de la musique (IFPI) vers le bas, à 92 millions de francs. Soit 12% de moins qu'en 2012.

La mort des petits commerces et la réduction des surfaces de ventes dédiées à la musique dans les grandes surfaces sont en partie responsables de ces résultats.

Les ventes de musique en ligne ne parviennent pas à compenser ces pertes. La musique en streaming est de plus en plus préférée aux téléchargements, réduisant ainsi l'augmentation du chiffre d'affaires du secteur à 2%, regrette l'IFPI.

Pour faire face au changement d'habitude des musicophiles, le secteur de la musique réclame des lois qui "protègent les droits d'auteurs et garantissent la croissance du secteur de la musique numérique", selon le communiqué. Mais plutôt que de sanctionner les utilisateurs, il propose de réduire le nombre d'offres illégales.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes