La fondation "Pro Tier" attaque le Knie pour cruauté envers animaux

La fondation de protection des animaux "Pro Tier" estime qu'un numéro de l'actuel spectacle du Cirque Knie fait preuve de cruauté envers des éléphants et a déposé une plainte. L'office vétérinaire du canton de St-Gall a mandaté des experts. Franco Knie se défend.

Dans le numéro en question, un éléphant placé sur un socle tombe avec ses pattes avant sur une bascule propulsant ainsi un acrobate dans les airs. Etant donné le poids de l'animal, ce numéro pourrait causer des dommages à ses articulations, dénonce "Pro Tier".

Selon les conclusions auxquelles arriveront les experts, les autorités devront prendre des mesures, a indiqué lundi à l'ats Eugen Fauquex, vétérinaire cantonal suppléant. Il confirmait une information parue la veille dans la "SonntagsZeitung".

Knie rejette les critiques

Les responsables du cirque basé à Rapperswil (SG) ont reçu un délai pour prendre position. Contacté par l'ats, le directeur Franco Knie a rejeté les critiques.

Le numéro est conforme à la protection des animaux et d'un point de vue vétérinaire sans risque, affirme-t-il. Des exercices semblables ont déjà été montés plusieurs fois depuis 1973. L'un d'eux a même gagné un prix en 1977. Les éléphants sont tous en bonne santé et ne présentent aucune séquelle.

Le Cirque Knie impose de très hauts standards. Si un numéro donnait lieu au moindre doute, il serait abandonné, ajoute encore Franco Knie, qui travaille avec les éléphants depuis de nombreuses années.

Selon lui, c'est la première fois dans l'histoire du Cirque Knie qu'un numéro fait l'objet d'un examen officiel. Il critique par ailleurs "Pro Tier" de ne pas avoir cherché le dialogue avec les responsables du cirque.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus