La prix Nobel de littérature Doris Lessing est décédée

La romancière britannique Doris Lessing, prix Nobel de littérature en 2007, est décédée, a annoncé dimanche son agent, Jonathan Clowes. Elle avait 94 ans.

Née le 22 octobre 1919 à Kermanshah en Perse, l'actuel Iran, elle est l'auteure d'une oeuvre riche d'une cinquantaine de titres qui a fait d'elle l'icône des marxistes, anticolonialistes, anti-apartheid et féministes.

"Elle est partie en paix à son domicile de Londres tôt ce matin", a déclaré son agent et ami Jonathan Clowes. "Elle était une romancière magnifique avec un esprit fascinant et original. C'était un privilège de travailler avec elle et elle va nous manquer énormément", a-t-il ajouté.

En lui décernant le Prix Nobel, l'Académie suédoise avait qualifié Doris Lessing de "conteuse épique de l'expérience féminine qui, avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire, scrute une civilisation divisée".

"Oh Jésus"

La réaction de l'écrivaine à cette annonce est restée dans les annales. "Oh Jésus", a-t-elle marmonné, après s'être péniblement extirpée d'un taxi avec ses courses, en apprenant la nouvelle de la bouche des nombreux journalistes qui l'attendaient devant sa maison à West Hampstead, dans le nord de Londres.

Doris Lessing était la fille d'un ancien officier de l'armée britannique, qui exerça le métier de banquier avant d'émigrer une nouvelle fois en Rhodésie, actuel Zimbabwe, où il se lancera dans l'exploitation d'une ferme.

Hantée par son enfance africaine

Hantée par son enfance africaine, guidée par son engagement politique et anti-apartheid, elle a construit une oeuvre éclectique, de la saga à la science-fiction en passant par le théâtre.

"Le Carnet d'or" ("The Golden Notebook"), son livre le plus connu publié en 1962, raconte l'histoire d'une femme-écrivain à succès qui tient son journal sur quatre carnets différents: un noir pour son oeuvre littéraire, un rouge pour ses activités politiques, un bleu dans lequel elle tente de trouver la vérité à travers la psychanalyse et un jaune pour sa vie privée.

Un cinquième, "Le carnet d'or", doit faire l'impossible synthèse de sa vie.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus