Le duo Daft Punk reçu cinq sur cinq aux Grammy Awards

Le duo électro français Daft Punk a raflé les trophées les plus prestigieux des 56e Grammy Awards. Il s'est imposé notamment dans les catégories reines de 'meilleur album de l'année' pour leur succès planétaire "Random Access Memories" et 'meilleur enregistrement'.

Leur tube "Get Lucky" avec Pharrell Williams leur a rapporté aussi le trophée de 'meilleur duo'. Les deux Français sont en outre lauréats du 'meilleur album' et 'album dance/électro', et leurs ingénieurs du son ont été récompensés.

L'autre grand gagnant de la soirée est le duo rap Macklemore & Ryan Lewis, qui s'est arrogé quatre trophées: trois de rap (interprétation, chanson et album pour "The Heist") et 'révélation de l'année'.

Le duo a également donné lieu au moment le plus mémorable de la soirée. Pendant qu'ils interprétaient sur scène leur hymne rap à la reconnaissance des couples homosexuels, "Same love", Queen Latifah a marié une trentaine de couples homos et hétéros dans la salle.

Bruno Mars, prodige de la pop

Du haut de ses 17 ans, la Néo-Zélandaise Lord est repartie avec les trophées de 'meilleure chanson de l'année' et 'meilleure interprétation pop' pour son tube "Royals".

Parmi les autres lauréats, le prodige de la pop Bruno Mars a dédié à sa mère son trophée de meilleur album vocal pop ("Unorthodox Jukebox") et Jay-Z a reçu le Grammy de la meilleur collaboration rap/chanson pour "Holy Grail", avec Justin Timberlake.

Vétérans pas oubliés

Si la soirée a fait la part belle à la jeune scène musicale, les vétérans se sont rappelés au bon souvenir de l'Académie du Disque: les chevelus de Black Sabbath ont arraché le trophée de l'interprétation metal ("God is dead?") et Led Zeppelin s'est arrogé celui de l'album rock pour "Celebration Day".

Les légendes les plus vivantes étaient sans conteste les ex-Beatles Paul McCartney et Ringo Starr, venus recevoir un prix pour l'ensemble de la carrière du groupe.

Sir Paul en a profité pour interpréter - avec Ringo à la batterie - une nouvelle chanson, "Queenie eye" et pour décrocher le Grammy de la chanson rock ("Cut Me Some Slack").

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes