Le trésor de Cornelius Gurlitt ira au Musée des Beaux-Arts de Berne

La fondation de droit privé du Musée des Beaux-Arts de Berne a été instituée comme légataire universelle de l'inestimable collection d'oeuvres d'art de Cornelius Gurlitt. Plus de 1400 oeuvres d'art avaient été retrouvées chez l'octogénaire allemand décédé mardi, dont certaines volées à des Juifs sous le nazisme.

Pour le directeur du Kunstmuseum de Berne Matthias Frehner, cette nouvelle qualifiée de tout à fait inattendue a provoqué l'étonnement général. L'octogénaire et l'institution bernoise fondée en 1879 n'ont en effet jamais entretenu la moindre relation. Le musée a été informé mercredi par un message téléphonique et écrit de l'avocat de Cornelius Gurlitt.

Plusieurs centaines de toiles

La fondation de droit privé du Musée des Beaux-Arts est le légataire universel du collectionneur allemand. Plus de 1400 oeuvres d'art avaient été trouvées l'année dernière au domicile munichois de l'octogénaire, fils d'un marchand d'art au passé trouble sous le IIIe Reich.

Le conseil de fondation et la direction du musée ont déclaré qu'ils éprouvaient un sentiment de reconnaissance. Mais dans la foulée, ils ont ajouté qu'ils ne pouvaient pas cacher que ce legs, d'une valeur de plusieurs millions de francs, leur imposait une responsabilité considérable et leur posait toute une série de questions, notamment de nature juridique et éthique.

Temps de réflexion

Pour le moment, le Musée des Beaux-Arts, par ailleurs le plus ancien musée suisse offrant une collection permanente, explique qu'il n'est pas en mesure de prendre une position concrète et factuelle avant d'avoir consulté les documents et d'avoir pris contact avec les autorités.

L'Office fédéral de la culture (OFC) estime pour sa part que chaque toile doit faire l'objet d'un examen afin de déterminer si elle a été dérobée par les nazis ou non. "Les directives de la Déclaration de Washington préconisent de trouver des solutions justes et équitables pour les oeuvres d'art confisquées par les nazis", a précisé l'office à l'ats.

La Confédération attentive

La Confédération prêtera attention à ce que l'exécution de l'héritage se déroule conformément aux normes nationales et internationales, assure l'OFC. La Suisse a de toute façon signé en 1998 la Déclaration de Washington sur la restitution de l'art volé par les nazis.

Cornelius Gurlitt était un vieillard isolé qui vivait dans un appartement munichois au milieu de toiles de maîtres tels que Chagall, Matisse, Picasso, Cézanne ou Renoir. Il avait été propulsé malgré lui sous les projecteurs des médias du monde entier après la révélation par la presse de la découverte de son "trésor".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes