Pas matière à une action en justice contre Dieudonné en Suisse

Les spectacles de Dieudonné à Nyon, dans le canton de Vaud, ne devraient pas connaître de suites judiciaires pour l'heure. La municipalité et la CICAD ne souhaitent pas déposer plainte après la première série de représentations.

"Il n'y a pas matière à formuler une plainte pour violation de l'article 261 bis du Code pénal (incitation à la haine raciale)", a déclaré vendredi à l'ats le municipal responsable de la culture, Olivier Mayor.

La ville a enregistré le spectacle. Elle avait également envoyé des témoins garants dans la salle afin de vérifier l'absence de dérapage raciste de la part de Dieudonné.

Relaxé en France

La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) ne va pas non plus actionner la justice "à ce stade". "Un compte rendu du spectacle nous indique qu'il n'y avait pas de propos susceptibles d'une action en justice", a souligné le secrétaire général de l'association, Johanne Gurfinkiel.

"Nous restons toutefois vigilants. On ne va pas lâcher Dieudonné" qui revient début mars à Nyon pour quatre représentations, a également poursuivi Johanne Gurfinkiel.

Dieudonné a donné au Théâtre de Marens six représentations à guichets fermés de son spectacle "Asu Zoa", version édulcorée du "Mur" interdit par le Conseil d'Etat français. S'il a placé des quenelles dans son one-man-show, il a évité les déclarations antisémites qui ont attisé la colère et provoqué les interdictions en France.

Par ailleurs, Dieudonné a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Paris pour la diffusion d'une vidéo en avril 2010. Il y tenait des déclarations jugées antisémites.

Soupçon de blanchiment

Le parquet, à l'origine des poursuites, avait requis 200 jours-amende à 100 euros à son encontre. Mais le tribunal, qui ne s'est pas prononcé sur le fond de ses déclarations, a estimé que la diffusion de cette vidéo sur plusieurs sites, notamment Youtube, ne pouvait pas être imputée à Dieudonné M'Bala M'Bala.

Si le tribunal avait suivi les réquisitions du parquet, le polémiste aurait pu, en cas de défaut de paiement, être emprisonné pour une durée correspondant au nombre de jours-amende non réglés.

Dieudonné est confronté à de nombreuses poursuites judiciaires, notamment car il est soupçonné de blanchiment d'argent.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus