Stromae, un formidable showman sur la plaine de l'Asse

Dandy facétieux, l'inclassable Stromae a fait sensation mercredi soir au Paléo Festival de Nyon. Le chanteur belge a joué tard dans la nuit devant une foule conquise d'avance. Un show formidable d'un artiste tout sauf minable.

Sur le coup de 23h30, difficile de se frayer un chemin parmi le public massé comme jamais devant la grande scène. Pour accueillir le phénomène de la musique francophone actuelle, le Paléo avait sorti les grands moyens: deux écrans géants supplémentaires avaient été installés sur le site et aucun autre concert n'avait été programmé durant la première heure de la prestation très attendue de Stromae.

"Nyonnais, lac Léman, Suisse romande, bonsoir." Tout sourire, le Belge bondissant débarque avec ses improbables gilets, ses bermudas et ses chaussettes montantes assorties au chandail. Tout un style. "Vous êtes très nombreux, merci beaucoup, c'est très impressionnant."

Machine à tubes

"Formidable", "Papaoutai", "Tous les mêmes", cette véritable machine à tubes fait défiler les hits. Sur scène, il chante, danse et s'amuse. Il égrène avec aisance les titres de son deuxième album "Racine carrée", sorti il y a un an et écoulé à plus de deux millions d'exemplaires, un exploit pour un artiste francophone.

L'artiste de 29 ans a développé un style bien à lui, mêlant musique électronique, dance et chanson française. Sa force: combiner des textes forts sur la maladie ou l'absence de père avec des rythmes enlevés et dansants. En somme, divertir et faire réfléchir.

Présence scénique

Paul Van Haver, alias Stromae, ou maestro en verlan, a livré un spectacle d'une heure et demi. L'ensemble est bien pensé et rôdé, et le chanteur démontre une véritable présence scénique. Pour "Formidable", il démarre en faisant semblant d'être ivre, comme dans son clip vidéo. Convaincant, même si c'est sans surprise.

L'artiste touche un très large public. De nombreux enfants et préadolescents chantent ses textes de bout en bout, et leurs parents ne sont pas loin. Les billets de la soirée se sont vendus en huit minutes, un record pour le Paléo.

Nyon n'était qu'une courte étape dans la longue tournée du Belge. Stromae était mardi à Toulon et jouera jeudi à Nîmes. Dès la mi-septembre, il gagnera les Etats-Unis pour une série de concerts à New York, Washington, Chicago ou encore Philadelphie et Los Angeles. A la conquête de nouveaux territoires, en français.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus