Meurtre à Londres: David Cameron préside une réunion de crise

Le Premier ministre britannique David Cameron présidait jeudi une réunion de crise pour étudier les éventuelles mesures de sécurité à prendre après le meurtre d'un soldat poignardé par deux hommes au discours d'extrémistes islamistes. Ces derniers ont été arrêtés.Dès mercredi soir, Downing Street avait annoncé un renforcement de la sécurité au baraquement militaire de Woolwich, le quartier du sud-est de Londres où a eu lieu le drame, ainsi que dans toutes les casernes de la capitale britannique.Le comité COBR, également connu comme COBRA (acronyme de Cabinet office Briefing Room A, NDLR), devrait rassembler autour du Premier ministre la ministre de l'Intérieur Theresa May, le maire de Londres Boris Johnson, les chefs des services de renseignement intérieur MI5 et extérieur MI6, le patron de Scotland Yard et des experts en sécurité.Une première réunion de ce type a eu lieu mercredi mais elle n'était pas présidée par le Premier ministre qui était à Paris.Bien un soldatLe but de ce type de réunion de crise "est de fournir des prises de décisions rapides et une coordination efficace de la réponse du gouvernement à cet événement en s'appuyant sur les ressources des ministères, des services de sécurité et de renseignement, de la police et de toute autre organisation pertinente", avait détaillé mercredi les services du Premier ministre.Une source gouvernementale a par ailleurs confirmé que la victime était "un membre des forces armées" britanniques.Couteaux de cuisine et hachoirMercredi en début d'après-midi, deux hommes noirs ont agressé dans une rue du sud-est de Londres un soldat en civil, le poignardant à plusieurs reprises avec des couteaux de cuisine et un hachoir de boucher et le laissant pour mort au milieu de la route. Les deux agresseurs sont ensuite restés sur le lieu de leur crime, invitant les passants à filmer ou photographier la scène.Sur une vidéo amateur obtenue par la chaîne de télévision ITV, l'un des deux meurtriers a déclaré avec un accent londonien: "Vous ne serez jamais en sécurité. Renversez votre gouvernement. Ils ne prennent pas soin de vous". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus