Après le refus du PLR, l'UDC tente des apparentements avec le PBD

Après l'échec des apparentements de listes généralisés avec le PLR pour les élections fédérales ...
Après le refus du PLR, l'UDC tente des apparentements avec le PBD

Après le refus du PLR, l'UDC tente des apparentements avec le PBD

Photo: Keystone

Après l'échec des apparentements de listes généralisés avec le PLR pour les élections fédérales de 2015, le directeur de campagne de l'UDC, Albert Rösti, se tourne vers le PBD. Il n'exclut pas d'apparenter des listes avec la formation de centre droit, issue des rangs de l'UDC.

"Si cette manoeuvre permet de gagner des sièges dans différents cantons, nous n'allons certainement pas intervenir", déclare le conseiller national bernois dans une interview diffusée mardi par le "Tages-Anzeiger" et le "Bund". Dimanche, le président du PLR, Philipp Müller, avait rejeté la demande d'apparentements généralisés de l'UDC.

La formation populiste maintient toutefois son offre aux libéraux-radicaux, ajoute M. Rösti, le président du PLR ayant laissé aux sections cantonales la liberté de choix. Ce sera maintenant "plus dur", mais les discussions se poursuivent, précise M. Rösti.

Echec de l'union PBD-PDC

"Nous avons cherché des apparentements avec le PLR, car il est le plus proche de nous, et non pas parce que nous ne voulions pas travailler avec d'autres partis", explique le Bernois. Dans la plupart des cas, les positions sont trop éloignées avec les autres formations, relève-t-il.

Le PBD avait déjà refusé l'été dernier d'apparenter des listes pour les législatives de 2015 dans le plus de cantons possible avec le PDC. Les deux partis avaient toutefois poursuivi leur projet d'union, mais, en octobre, le PBD avait décidé d'arrêter les discussions.

Le président de l'UDC, Toni Brunner, avait également en été 2014 évoqué des apparentements de listes avec les Vert'Libéraux. Il les appelait à réfléchir à des listes communes avec l'UDC et le PLR.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus