Accords fiscaux: Michael Ambühl regrette l'échec des référendums

Le secrétaire d'Etat Michael Ambühl regrette que les référendums contre les accords fiscaux avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'Autriche n'aient pas abouti. C'est "dommage que nous n'ayons pas eu la possibilité de remporter une votation populaire avec nos bons arguments", déclare-t-il dans "Finanz und Wirtschaft".Pour le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales, l'échec des référendums montre que l'opposition aux accords n'est pas si grande que ça. Une votation populaire aurait clairement montré que les citoyens soutiennent les accords, poursuit-il dans une interview parue samedi dans les colonnes de l'hebdomadaire alémanique. /SERVICE


Actualisé le