Alarmes anti-agression distribuées à la population de Bâle-Ville

En première suisse, la police de Bâle-Ville distribue gratuitement à sa population des alarmes à utiliser en cas d'agression ou de harcèlement. En actionnant le son aigu et fort du petit appareil, la victime peut effrayer son agresseur pour mieux s'enfuir. Elle éveille ainsi aussi l'attention des passants et riverains.

La police cantonale a commandé 20'000 alarmes anti-agression d'une valeur de 12 à 15 francs, indique jeudi le département de la sécurité de Bâle-Ville. Les personnes de plus de 16 ans peuvent en retirer une dans les différents postes de police de la cité rhénane et des deux autres communes du canton. Les autorités passeront une nouvelle commande en cas de rupture de stock.

La police de Bâle-Ville avait déjà remis des alarmes de ce type à des habitants au cours des cinq dernières années dans le cadre de campagnes de prévention. Plusieurs milliers d'appareils sont actuellement en circulation à Bâle. Leur distribution à large échelle est inspirée des résultats positifs obtenus par la ville allemande de Kassel, qui avait opté pour cette même méthode.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes