Alliance F pour la retraite des femmes à 65 ans sous conditions

Alliance F, la faîtière des organisations féminines de Suisse, pourrait accepter la retraite des femmes à 65 ans mais sous conditions: ce relèvement doit être lié à l'égalité des salaires. L'idée de rehausser l'âge pour les femmes fait partie de la réforme d'Alain Berset pour la prévoyance vieillesse.

Actuellement, la retraite des femmes à 64 ans se justifie essentiellement par l'inégalité des salaires qui persiste: les femmes gagnent presque 20% de moins que les hommes, écrit samedi l'association dans un communiqué. Dans ses plans de prévoyance vieillesse 2020, le chef du Département fédéral de l'Intérieur veut un âge de référence identique pour les deux sexes pour toucher la rente AVS complète.

Cette réforme du Fribourgeois a d'ailleurs été longuement débattue lors de l'assemblée des déléguées d'Alliance F samedi à Berne. Un podium sur l'impact de cette réforme s'est déroulé en présence du chef de l'Office fédéral des assurances sociales, Jürg Brechbühl et de M. Prix, Stefan Meierhans.

Alliance F s'est par ailleurs renforcée en réaccueillant les femmes socialistes dans ses rangs. Ces dernières avaient quitté l'Alliance de sociétés féminines suisses d'alors en 1981. "Pour alliance F c'est un grand plaisir que tous les partis de femmes soient à nouveau représentés dans notre association." Trois autres organisations l'ont également rejointe.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus