Amour et sexe sur le Net: Pro Juventute cible les parents

Les adolescents utilisent de plus en plus Internet et leur smartphone pour les relations amoureuses ou les ébauches de contacts sexuels. Le problème: l'€™information à ce sujet fait souvent défaut à la maison, car beaucoup de parents ignorent les règles du monde en ligne.

Pro Juventute dévoile l'univers d'Internet que fréquentent les jeunes dans un court-métrage intitulé «Amour + sexe 2.0», indique l'organisation dans un communiqué lundi. Le petit film sera diffusé sur youtube et au cinéma tandis que la campagne sera relayée par des affiches et des spots télé.

L'organisation veut aider les parents à conseiller leurs enfants pour faire face aux cyber-risques. Il s'agit de l'abus de sexting (envoyer des messages et des images à caractère sexuel sur les réseaux sociaux) et de grooming (quand un adulte cherche un contact sexuel avec un mineur via internet).

Tester son profil

La campagne montre que l'abus de photos intimes peut avoir de lourdes conséquences, pour les victimes comme pour les auteurs. Grâce à une application Facebook développée pour la campagne, les jeunes peuvent ainsi tester leur profil sous forme d'un "cyber-risk-check".

Le problème est aggravé par le syndrome dit de l'autruche, comme le montre une étude de la haute-école de la Suisse du nord-ouest. Moins les parents en savent sur les nouveaux médias, moins ils s'y confrontent, mettant ainsi, pour ainsi dire, la «tête dans le sable».

Chasseur en ligne

Dans le film, un garçon de 14 ans raconte: «Dans de nombreux 'chats', on est abordé dès les premières minutes, on arrive vite à la chose, au sexe. Un de mes amis a été chatté par une fille qui voulait le rencontrer. Elle lui a ensuite envoyé une photo d'elle nue et en voulait une de lui, qu'il se déshabille et qu'il se photographie.

Le problème, c'est que ce n'était pas vraiment une fille mais un mec qui faisait comme si c'était une fille de 14 ans et il l'a dragué. Vraiment horrible.» À la fin de chaque film, les jeunes font appel à leurs parents et les invitent à parler de ces thèmes avec eux.

Extension de l'éducation sexuelle

Après les parents, Pro Juventute s'adresse aussi aux écoles. Une extension de l'éducation sexuelle au domaine d'Internet est nécessaire, selon elle. Aujourd'hui, il ne suffit plus d'informer son enfant sur la contraception ou les maladies sexuellement transmissibles.

Pro Juventute soutient les enfants, les jeunes et leurs parents. Les jeunes peuvent appeler le 147 en tout temps. Plus de 300'000 enfants et jeunes et 100'000 parents bénéficient de l'aide de l'organisation chaque année dans toute la Suisse.

www.projuventute.ch/sexting

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus