Appel à une meilleure protection des lanceurs d'alerte

Les lanceurs d'alerte doivent être mieux protégés, selon Transparency International Suisse (TI). L'affaire Hildebrand a démontré qu'ils doivent bénéficier d'un meilleur soutien contre la discrimination, argumente son rapport de lutte contre la corruption publié mardi.Aujourd'hui, l'employé qui dénonce un dysfonctionnement risque un licenciement ou des poursuites pénales, rappelle TI Suisse. Or les lanceurs d'alerte jouent un rôle essentiel pour révéler les pratiques abusives et ainsi lutter contre la corruption, plaide l'organisation qui estime qu'ils ne devraient donc "subir aucun désavantage à cause d'une dénonciation interne ou externe justifiée". /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus