Assemblée des Verts: les mesures urgentes dans l'asile balayées

Les Verts suisses ont balayé samedi à Bienne les mesures urgentes dans la politique d'asile. Cet objet, soumis en votations fédérales le 9 juin, a été rejeté par 164 voix voix contre 0 et 0 abstention.L'ampleur du résultat était attendu. Les Verts avaient déjà manifesté leur opposition en soutenant le référendum lancé par les Jeunes Verts et d'autres organisations contre la révision défendue par la droite. Les délégués ont suivi la consigne de vote du comité directeur.Le Parti écologique critique la suppression de la procédure dans les ambassades qui permet de déposer une demande d'asile depuis l'étranger. Il dénonce aussi le refus d'accorder refuge aux déserteurs et objecteurs ainsi que la possibilité de placer des requérants récalcitrants dans des "centres spéciaux".30e anniversaireDans son discours d'ouverture, la co-présidente Adèle Thorens a défendu l'esprit visionnaire des Verts à l'occasion du 30e anniversaire du parti. La conseillère nationale vaudoise a cité l'engagement des Verts en faveur des énergies renouvelables, de l'abandon de l'énergie nucléaire et de la gestion durable et équitable des ressources."Les Verts restent un parti unique et nécessaire", a souligné Adèle Thorens en relevant la capacité intacte d'innovation après 30 ans d'existence. Les écologistes ont cependant perdu ces dernières années des sièges dans certains législatifs cantonaux et communaux, au profit essentiellement des Vert'libéraux.Sa collègue à la présidence, la Bernoise Regula Rytz, a expliqué que les pertes enregistrées dans les cantons de Vaud, de Thurgovie et d'Argovie avaient clairement démontré que des efforts restent indispensables pour étendre l'influence des Verts dans le nouveau paysage politique. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes