Assurance maladie: le Conseil des Etats refuse la libéralisation

La libéralisation du marché n'est pas la solution pour régler les problèmes de pléthore ou de pénurie de médecins. Par 26 voix contre 6, le Conseil des Etats a refusé mercredi d'envisager la levée de l'obligation de contracter pour les caisses-maladie. La réponse serait plutôt une régulation par les cantons.Tous les orateurs devant la chambre des cantons ont reconnu les problèmes liés au fait que, depuis janvier, aucun moratoire ne frappe plus l'ouverture de cabinets. On assiste à un afflux massif (plus de 1000 en neuf mois) de nouveaux médecins, notamment de spécialistes et de praticiens européens, a relevé Felix Gutzwiller (PLR/ZH). /SERVICE


Actualisé le