Automobiliste condamné pour contrainte après une "queue de poisson"

Faire une queue de poisson à un autre conducteur en se rabattant devant lui et en le forçant à freiner mérite une condamnation pour contrainte. Le Tribunal fédéral (TF) indique qu'elle s'ajoute à celle de mise en danger des autres usagers de la route.Mon Repos déboute un automobiliste qui avait à deux reprises dépassé un automobiliste avant de se rabattre brusquement devant lui et de freiner. Sa voiture avait été finalement emboutie à l'arrière par le second conducteur, qui n'avait pu éviter une collision. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes