Christian Levrat défend les critiques allemandes contre l'accord

Les violentes critiques des sociaux-démocrates allemands à l'encontre de l'accord fiscal entre leur pays et la Suisse ne gênent pas Christian Levrat. Le président du PS suisse ne voit là aucune attaque de ses camarades allemands contre la Suisse, mais contre les banques.Selon lui, les fraudeurs allemands du fisc s'en tirent à trop bon compte avec l'accord tel qu'il a été négocié. Christian Levrat ne va cependant pas jusqu'à soutenir le référendum lancé par les Jeunesses socialistes contre le texte adopté par les Chambres fédérales en juin, avec un groupe socialiste divisé. "Nous avons d'autres priorités", déclare le conseiller national fribourgeois dans une interview à "Sonntag". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes