Conseil des droits de l'homme: Israël met fin à son boycott

L'ONU a confirmé le retour d'Israël au Conseil des droits de l'homme, après un boycott de plus d'un an et demi. L'Etat hébreu présentera mardi son rapport global aux autres Etats membres, a indiqué un porte-parole de l'ONU.

"Le président du Conseil (...) a reçu un appel téléphonique de l'ambassadeur d'Israël à Genève Eviatar Manor l'informant de la décision officielle du gouvernement israélien de participer à l'examen périodique universel", a précisé ce porte-parole. Israël a transmis dans la journée son rapport écrit, qui sera débattu mardi après-midi. Le rapport sera présenté par Eviatar Manor.

Israël boycott le Conseil des droits de l'homme depuis que ce dernier a décidé de demander, en mars 2012, une enquête sur les conséquences des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés. Le 29 janvier, face au refus israélien de présenter son rapport global, le Conseil avait décidé de reprogrammer l'examen du rapport de Jérusalem à la session d'octobre.

La Suisse intermédiaire

Depuis, de nombreuses consultations ont eu lieu entre les membres du Conseil pour faire revenir Israël sur sa décision, dans le but de préserver l'universalité de l'examen du rapport de tous les pays membres de l'ONU. La Suisse s'est également entremise pour obtenir le retour d'Israël, notamment lors de la visite du conseiller fédéral Didier Burkhalter en mai dernier à Jérusalem.

Dans un communiqué, Human Rights Watch (HRW) a salué comme une mesure positive "la décision d'Israël de mettre fin à un boycott malvenu". En même temps, l'ONG demande à l'Etat hébreu de cesser d'empêcher les visites d'experts de l'ONU pour enquêter sur le terrain.

Selon des sources diplomatiques, Israël aurait obtenu en échange de son retour au Conseil l'assurance de discussions sur l'intégration à part entière d'Israël dans le groupe des pays d'Europe occidentale.

Des pays de ce groupe se seraient par ailleurs engagés à ne plus participer activement au point 7 de l'ordre du jour du Conseil, un point consacré exclusivement à Israël, et régulièrement critiqué par l'Etat hébreu comme un traitement discriminatoire.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes