Conseil fédéral: "nous ne pouvions pas faire plus" dit Toni Brunner

"L'UDC voulait rétablir la concordance. Nous ne pouvions pas faire plus que de présenter nos deux candidats", a réagi le président de l'UDC après l'élection du Conseil fédéral. Mais c'était prévisible, a dit Toni Brunner, déplorant que le plus grand parti ne dispose que d'un siège.S'agissant d'un possible passage dans l'opposition, le conseiller national estime que son parti est maintenant libre. "Nous analyserons la situation le 28 janvier", a répété M. Brunner. Une assemblée des délégués est agendée à cette date. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes