Conventions fiscales: tensions entre banques et citoyens expatriés

Les relations sont toujours difficiles entre les banques helvétiques et les Suisses expatriés. Pour les délégués du Conseil des Suisses de l'étranger (CSE), réunis en assemblée samedi à Berne, le gouvernement ne prend pas assez en compte les intérêts des citoyens expatriés avant de signer des conventions fiscales.Au cours de cette séance de printemps du "Parlement de la Cinquième Suisse", les discussions se sont concentrées sur la signature de l'accord FATCA avec les Etats-Unis et de la convention fiscale sur les successions avec la France. Selon les 68 délégués présents, en négociant des accords internationaux sans tenir compte des intérêts juridiques de tous les citoyens, le gouvernement ne favorise pas la mobilité pourtant croissante des Suisses dans le monde. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes