Crash d'un F/A-18: autopsie et analyse de la boîte noire ont débuté

L'autopsie des corps des deux occupants du F/A-18 de l'armée suisse, qui s'est écrasé mercredi à Alpnachstad (OW), a débuté. L'analyse de la boîte noire de l'avion a également commencé, a indiqué vendredi le porte-parole de la justice militaire.

Les deux cadavres ont été retrouvés à proximité du lieu du crash. Il est encore trop tôt pour dire quand les résultats de l'autopsie et de l'analyse de la boîte noire pourront être délivrés, poursuit le porte-parole.

"Nous espérons terminer la documentation de la situation sur place aujourd'hui. Mais le lieu de l'accident ne pourra pas être dégagé avant la semaine prochaine, notamment en raison de la topographie des lieux", précise-t-il.

Deuxième pilote interrogé

La justice militaire se refuse pour l'heure à communiquer les détails de l'enquête. Elle ne livre d'information ni sur l'interrogatoire du pilote du deuxième avion de combat qui volait à proximité du F/A-18 accidenté, et qui s'est posé sain et sauf à Meiringen (BE), ni sur les sièges éjectables.

La veuve du pilote décédé a été accueillie vendredi à Meiringen (BE) où l'escadrille d'aviation 11 concernée est stationnée. Accompagnée de proches, elle a été conduite sur les lieux de l'accident. La famille a reçu du soutien du Service psycho-pédagogique de l'armée.

Ueli Maurer s'exprimera

Le président de la Confédération et ministre de la défense Ueli Maurer va écrire personnellement aux proches des deux victimes décédées, a pour sa part indiqué à l'ats Karin Suini, porte-parole du Département fédéral de la défense (DDPS).

Le président de la Confédération ne s'exprimera publiquement que lorsqu'il sera en possession de suffisamment d'informations et de faits et qu'il jugera le moment opportun. Il participe activement à l'élucidation de cet "accident tragique", a précisé son département.

L'accident s'est produit mercredi peu avant 14h00. Deux avions de combat F/A-18 ont entamé un virage au-dessus du lac. L'un des appareils, un monoplace, a interrompu la manoeuvre, a piqué vers le ciel avant de retourner se poser en toute sécurité à Meiringen (BE), le lieu de départ. L'autre avion, biplace, s'est écrasé pour une raison encore inconnue contre une falaise du Lopper, la montagne près d'Alpnachstad.

/SERVICE


Actualisé le