Création d'une école romande de santé publique

Les universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel, ainsi que trois institutions, viennent de créer l'Ecole romande de santé publique (ERSP). L'objectif de cette structure: mettre en commun les forces de chacun afin de développer une offre de formation cohérente et attractive au niveau romand.

La convention a été signée juste avant l'été par les Universités de Genève (UNIGE), de Lausanne (UNIL) et de Neuchâtel (UNINE), ainsi que par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et l'Institut romand de santé au travail (IST), a expliqué mercredi devant la presse à Lausanne Dominique Arlettaz, recteur de l'UNIL. Elle mutualise tout ce qui concerne la formation et spécifie les domaines de compétences des trois sites géographiques.

La santé publique joue un rôle essentiel dans les questions de prévention, d'épidémiologie, de coûts et droits de la santé. Il est temps de mettre en valeur cette thématique en utilisant l'importante palette de compétences humaines, matérielles et financières des six partenaires, a ajouté le recteur.

Profilage des institutions

Le pôle genevois (UNIGE/HUG) assumera ainsi les questions de santé internationale et humanitaire, de prévention du cancer, du tabagisme et d'autres addictions, des domaines où Genève s'est déjà affirmée ces dernières années, a indiqué Jean-Dominique Vassali, recteur de l'UNIGE. La médecine dentaire figure également parmi ses attributions.

A Lausanne (UNIL/CHUV/IST), l'accent sera mis sur les maladies cardio-métaboliques, la prévention du sida, l'organisation des systèmes de santé, l'évaluation des soins dans les populations vieillissantes, la santé au travail, la biostatistique et les méthodes quantitatives. Autre point des plus importants selon M. Arlettaz, l'économie et le management de la santé.

Neuchâtel amène dans la corbeille de mariée son expertise dans le droit de la santé, a ajouté la rectrice Martine Rahier. Recherche, droits des patients, des assurances, gestion des erreurs médicales, autant d'enjeux complexes et d'une actualité brûlante, a-t-elle souligné.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes