Vaud: plongée inédite pour récupérer l'avion et ses occupants

Les opérations de récupération de l'avion de tourisme biplace tombé samedi vers 09h30 dans le Lac de Neuchâtel se sont terminées dimanche vers 14h40 au large de Cudrefin (VD). Les spécialistes ont remonté l'appareil et ses deux occupants, qui gisaient par 80 mètres de fond.

L'épave avait été localisée samedi vers 19h00 par un sonar de la police genevoise au terme de recherches menées toute la journée. La présence des deux victimes a ensuite été confirmée par un robot sous-marin de la police vaudoise.

Samedi matin, plusieurs témoins avaient fait état d'un petit avion ayant piqué du nez dans le lac. L'appareil était parti peu avant 09h00 de Colombier (NE) et le contact a été perdu environ une trentaine de minutes après le décollage. A son bord, deux hommes, âgés de 71 et 59 ans et domiciliés dans le canton de Neuchâtel.

Une première pour les plongeurs

Dimanche matin dès 8h00, une grue a été installée sur un chaland afin de remonter l'avion. Une dizaine de plongeurs de la police vaudoise ont été engagés. Certains d'entre eux sont descendus jusqu'à 80 mètres pour fixer des câbles à l'épave, tandis que d'autres se positionnaient à 20 mètres de profondeur pour superviser la remontée.

Les deux victimes ont pu être extraites sans difficulté de la cabine et remontées en surface, précise la police dans un communiqué.

S'ils le font régulièrement à l'exercice, c'est la première fois que les plongeurs vaudois effectuaient une mission en conditions réelles à une telle profondeur, a indiqué dimanche à l'ats la porte-parole de la police vaudoise Olivia Cutruzzolà. "On est ici dans une zone limite où l'autonomie ne dépasse pas quinze minutes".

Enquête en cours

L'opération s'est très bien déroulée et Mme Cutruzzolà a souligné l'excellente collaboration entre les différents intervenants, vaudois, fribourgeois, neuchâtelois et genevois. Les corps ont été confiés aux médecins légistes et acheminés au Centre universitaire romand de médecine légale à Lausanne.

La carcasse de l'avion a elle été emmenée à l'aérodrome de Payerne où elle demeure à disposition des enquêteurs du Service d'enquête suisse sur les accidents (SESA). On n'en sait pas plus pour l'heure sur les causes de l'accident. L'enquête est menée par le SESA, en collaboration avec les gendarmes spécialistes de l’unité de circulation et de la brigade du lac de la police cantonale vaudoise.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes