D'autres ours vont venir en Suisse - M25 a disparu des radars

M25 ne sera certainement pas le dernier ours à venir en Suisse, a averti lundi le groupe loup suisse. Une douzaine de jeunes plantigrades pourraient quitter la province italienne du Trentin - Haut-Adige cette année. L'émetteur du jeune mâle n'envoie plus de signal depuis dimanche.

Avant de venir en Suisse via le Val Müstair (GR), l'animal âgé de deux ans s'est attiré les foudres des éleveurs en s'en prenant à quelques moutons et à des ruches. Ses traces ont également été retrouvées à proximité d'habitations, a précisé le groupe loup suisse.

Suite à des protestations des communes italiennes concernées, l'administration l'a muni d'un émetteur afin de mieux le surveiller. Les informations récoltées montrent que l'animal se meut beaucoup, mais, contrairement à son défunt prédécesseur M13, n'est jamais allé chercher de nourriture dans les maisons, écrit l'association pour la protection des grands prédateurs.

Hors radars

A peine arrivé en Suisse, M25 a toutefois déjà attaqué deux moutons dans les environs de Zernez samedi après-midi, a annoncé le directeur de l'office cantonal de la chasse Georg Brosi. Dans la soirée, il a encore été aperçu dans le col de la Flüela, avant de disparaître des radars des gardes-chasse. Son émetteur a cessé d'émettre depuis dimanche.

Le jeune plantigrade se trouve sûrement dans un lieu sans liaison radio, suppose Georg Brosi. Il ne croit guère à la possibilité que l'émetteur soit endommagé.

Un nom plutôt que des chiffres

Quoi qu'il en soit, mieux vaut s'habituer à la présence de ces imposants prédateurs, insiste le groupe loup suisse. Cette année, une douzaine de jeunes ours devraient quitter leur lieu de naissance dans le Trentino en Italie. Certains pourraient venir en Suisse.

En attendant, il s'agit de trouver un vrai nom à M25. Le groupe a lancé un appel au public en ce sens. Le délai court jusqu'à mercredi.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes