Danger accru de feux de forêt à cause de la sécheresse

Le danger d'incendie de forêt a augmenté dans certaines régions de Suisse en raison de la sécheresse. Certaines parties du Valais et de Basse-Engadine s'avèrent particulièrement exposées, a averti mardi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sur son site Internet.

Aucun canton n'a encore pris de mesures particulières, comme l'interdiction d'allumer des feux. Les autorités valaisannes et grisonnes demandent toutefois de ne pas faire du feu en plein air ou par vent fort. Il s'agit en outre d'éviter de jeter à la légère une allumette enflammée ou une cigarette.

Plusieurs régions valaisannes connaissent un fort danger d'incendie de forêt, de niveau 4 sur 5, selon l'échelle de l'OFEV. Sont concernées les zones de Fully-Chamoson, Riddes-Saxon, Martigny-Trient, Sion-Sierre-Loèche et Viège-Brigue-Aletsch.

Le danger va s'accroître

Le même niveau d'alerte règne en Basse-Engadine dans les Grisons. Il devrait encore s'accroître, prévoit l'Office cantonal des forêts et des dangers naturels. Un danger marqué, de niveau 3, menace certaines parties du Jura bernois, dont la région biennoise. L'Oberland bernois et le canton de St-Gall sont également en partie concernés.

Au Tessin, la foudre a déclenché lundi soir un incendie de forêt dans la vallée de l'Onsernone. Le feu a pu être maîtrisé mardi matin par les pompiers, appuyés par un hélicoptère. Le risque d'incendie de forêt demeure toutefois minime dans la plupart des régions de Suisse, indique l'OFEV.

La compétence d'interdire de faire du feu revient aux cantons. Ces derniers y ont recouru à plusieurs reprises durant les précédentes périodes de sécheresse. Certains d'entre eux en avaient fait usage en mai 2011. Les communes disposent également de ce pouvoir en matière de feu et de feu d'artifice, écrit mardi le canton des Grisons.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes