Bourses: des étudiants valaisans inquiets du retard des versements

Des étudiants valaisans s'inquiètent de retards présumés dans les versements des bourses ou de réductions subies par certains d'entre eux. Ils ont écrit jeudi une lettre au conseiller d'Etat Oskar Freysinger. Dans un communiqué, son département réfute: il n'y a aucun retard dans les décisions.

Pour demander au ministre de la formation des explications et exiger que les paiements soient faits dans les meilleurs délais, les étudiants ont mandaté le syndicat SUD Etudiants-e-s et Précaires, a indiqué ce dernier.

D'habitude, les décisions concernant les bourses d'études tombent au plus tard à la fin de la première semaine de la rentrée et les versements suivent dans le courant octobre. Or, la plupart des décisions n'ont pas encore été rendues, écrit le syndicat dans la lettre.

Cette situation laisse présager que le versement n'interviendra pas avant novembre. "Cette attente met aujourd'hui les boursiers du canton du Valais dans une situation de précarité inacceptable", dénonce le texte. De plus, le Département valaisan de la formation (DFS) n'a pas pris le soin d'avertir les demandeurs du retard qu'il accuse.

Frais élevés

Les étudiants demandent au ministre de la formation si cette situation découle de la "coupe précipitée" menée début septembre. Ils exigent aussi des intérêts usuels de 5%. Et de rappeler que la rentrée universitaire est particulièrement lourde en frais de livres et d'inscription. Plusieurs universités menacent même d'exmatriculation pour tout retard dans le paiement des taxes.

Le syndicat signale en outre avoir été saisi par plusieurs étudiants qui viennent de recevoir leur décision: des bourses sont tout simplement perdues ou réduites de plus de la moitié sans explication.

Aucun retard

Dans un communiqué, le DFS "précise qu’il n’y a aucun retard dans les décisions d’attribution des bourses et des prêts d’études". Comme les années précédentes, les premières décisions ont été envoyées dès la deuxième moitié de septembre. Le délai de notification des décisions qui est fixé à trois mois, conformément à l’ordonnance sur les allocations de formation, est ainsi respecté.

Ces premières décisions ont tout au plus été envoyées une semaine plus tard que l'année passée, mais dans les délais impartis, selon Gérald Pralong, chef de la Section des allocations de formation, interrogé par l'ats. Les premiers versements seront effectués durant le mois d’octobre, comme les années précédentes, sur transmission d’une attestation d’étude valable, précise encore le DFS.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes