Des parlementaires suisses se sont mesurés à Anatoli Karpov

Des parlementaires suisses ont remporté mercredi 10 rencontres d'échec sur 36 face à une délégation russe à Berne. Les parlementaires russes en ont gagné 25, une partie s'est soldée par un match nul. "Un résultat helvétique remarquable", a souligné le socialiste fribourgeois Jean-François Steiert.

Anatoli Karpov, ancien champion du monde d'échecs et désormais député à la Douma, était du tournoi. Il a remporté les 6 parties qu'il a jouées.

Le conseiller aux Etats PLR appenzellois Hans Altherr a lui été le meilleur des Suisses. Parmi eux figuraient son collègue fribourgeois des Etats Christian Levrat, le conseiller national socialiste zurichois Andreas Gross et M. Steiert ainsi que le vice-président du Tribunal fédéral Ulrich Meyer.

La rencontre a eu lieu à l'occasion du bicentenaire des relations diplomatiques entre les deux pays.

Discussions sur l'Ukraine "sans tabous"

Une voix critique a déploré le fait de disputer un match d'échec avec l'une des parties d'un conflit en cours en Europe, faisant référence à la situation en Ukraine. "La rencontre était planifiée depuis longtemps", a rétorqué M. Steiert. Et la Suisse entretient toujours des relations diplomatiques avec la Russie. "Ce serait justement absurde de faire une exception pour une partie d'échecs", a-t-il poursuivi.

"Nous avons discuté de tout, sans tabous, également de la situation en Ukraine", a-t-il détaillé. Des dialogues absolument constructifs, selon le conseiller national. Certains députés de la Douma se sont montrés intéressés par le fédéralisme et le traitement des minorités en Suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes