Echauffourées lors de la manifestation de Kurdes à Zurich

La police zurichoise a dû intervenir samedi après-midi à Zurich lors de la manifestation autorisée de quelque 3500 personnes en soutien aux Kurdes qui défendent Kobané. Personne n'a toutefois été blessé au terme des échauffourées, que les forces de l'ordre ont rapidement pu maîtriser.

Alors que le cortège se déroulait pacifiquement, ses participants ont été provoqués verbalement par un certain nombre d'inconnus. Une trentaine d'individus en sont venus aux mains, a indiqué la police municipale zurichoise dans un communiqué.

Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues, parvenant à séparer les protagonistes au moyen de spray au poivre. De plus, l'entrée d'un magasin a dû être fermée quelques minutes pour empêcher certains participants aux échauffourées de s'y réfugier, a précisé la police. La situation est finalement vite rentrée dans l'ordre, sans qu'aucun blessé ne soit à signaler.

En Turquie et ailleurs en Europe

A l'occasion de la journée mondiale "Urgence Kobané", des milliers de personnes ont aussi manifesté le même jour à travers la Turquie et en Europe en signe de soutien aux combattants kurdes qui défendent Kobané. La ville syrienne est assiégée depuis des semaines par les jihadistes de l'Etat islamique (EI).

En Turquie, les manifestations, organisées à l'appel du principal parti pro-kurde (Parti démocratique du peuple - HDP), se sont déroulées dans plusieurs villes. Le plus grand rassemblement a eu lieu à Diyarbakir, "capitale" de la zone kurde de Turquie, où 15'000 personnes ont participé à une marche pacifique et se sont dispersées pour la grande majorité dans le calme, selon les médias.

En Europe, environ 800 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville de Bruxelles. A Londres, 500 manifestants se sont retrouvés sur Trafalgar Square, déployant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Solidarité avec Kobané" ou "Soutenez Kobané, Soutenez la démocratie". D'autres rassemblements se sont tenus à Munich, Hambourg, Paris ou Lyon.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus