Eveline Widmer-Schlumpf défend la FINMA dans l'affaire du Libor

La manipulation par des banquiers du taux Libor est "absolument intolérable" aux yeux de la présidente de la Confédération. Indignée par cette affaire impliquant fortement l'UBS, Eveline Widmer-Schlumpf s'est toutefois réjouie du fonctionnement de la surveillance et de la bonne réaction de la FINMA.Venue tirer jeudi devant la presse le bilan de son année présidentielle, la ministre des finances n'a pu échapper aux questions sur ce scandale au menu de la séance du Conseil fédéral de mercredi. Selon la présidente, "il est absolument effrayant que la branche n'ait rien appris des affaires précédentes, c'est difficile à comprendre". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes