Fin des traitements "de luxe" pour les délinquants à Zurich

A la suite du tollé provoqué par l'affaire "Carlos", le directeur zurichois de la justice Martin Graf (Verts) met fin aux traitements coûteux destinés aux jeunes délinquants. Les mesures devront dorénavant être moins chères et être soumises à l'aval du procureur général des mineurs.

L'accès à des entraînements en sports de combat sera exceptionnel et ne sera possible qu'après un examen psychiatrique, indique la direction cantonale de la justice vendredi.

Les autorités tirent les conséquences de l'affaire "Carlos", ce délinquant de 17 ans pris en charge pour 29'000 francs par mois. Le cas, révélé par la télévision alémanique, avait provoqué une vague d'indignation.

Selon le rapport rendu public vendredi, le traitement de jeunes délinquants coûte généralement autour des 20'000 francs par mois. Dans le cas "Carlos", la somme était donc trop élevée.

Le conseiller d'Etat Martin Graf demande que les souhaits particuliers des délinquants ne soient plus pris en compte. Il est par ailleurs nécessaire que les jeunes condamnés accomplissent des travaux.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus