Le défilé tonitruant de la Street Parade attire la foule à Zurich

La 23e Street Parade a attiré quelque 950'000 fêtards sur les bords du lac de Zurich, selon les organisateurs. Tandis que les haut-parleurs crachaient leurs décibels, 30 "lovemobiles" ont défilé sur un parcours de 2,4 km faisant le tour de la rade.

Des centaines de milliers de "ravers" costumés, amateurs de techno et simples spectateurs ont afflué au fil de la journée, nombre d'entre eux se trémoussant au rythme assourdissant des sonos déjà à l'oeuvre de bon matin. Les aficionados viennent traditionnellement de l'Europe entière.

Bénéficiant d'un temps ensoleillé et lourd, les "lovemobiles" ont assuré la musique, soutenues par six scènes disposées le long du parcours. Au total, plus de 200 DJs suisses et internationaux participaient à la fête gratuite, soulignent les promoteurs de l'événement.

Le mot d'ordre de cette édition: "Enjoy the dancefloor - save it!". Les organisateurs ont appelé à profiter des zones de danse, mais aussi à les protéger. La manifestation se veut une "démonstration d'amour, de paix, de liberté, de générosité et de tolérance."

Volière municipale

Les organisateurs s'étaient engagés à baisser le volume sonore des chars en passant devant la volière municipale sise sur le Mythenquai, ce qui a été fait. C'est en effet précisément ce week-end que doivent y éclore de petits calaos couronnés, un rare oiseau africain.

Si ces naissances se passent comme prévu, un des petits sera baptisé "Stripi", diminutif alémanique pour Street Parade, a indiqué à l'ats une collaboratrice de la volière.

Le défilé a été organisé jusqu'aux alentours de 22h00. La fête se poursuit ensuite traditionnellement dans des dizaines de clubs et salles en ville de Zurich.

La "Street Parade" est connue comme une manifestation où un trafic de drogue est présent. La police a indiqué avoir saisi pendant le défilé au total environ 200 tablettes d'ecstasy, 35 grammes de marijuana et 12 grammes d'amphétamines. Elle a confisqué également du matériel pyrotechnique et arrêté 11 personnes. Six personnes ont été placées en cellule de dégrisement pour ivresse ou consommation de drogue.

Collision de date

Les CFF ont assuré plus de 100 trains spéciaux et de nuit. Les sept postes sanitaires établis le long du parcours avaient eux déjà soigné 442 patients samedi à 20h30, largement moins qu'en 2013. Au total, 45 personnes ont été hospitalisées. La plupart des personnes soignées souffraient de coupures aux pieds, bobos divers et abus de substances.

La manifestation avait lieu pour la première fois le premier week-end d'août, et non le deuxième comme à l'accoutumée, cela en raison d'une collision de date avec les championnats d'Europe d'athlétisme. L'expérience montrera si cette mesure a un effet sur l'affluence.

La première Street Parade a eu lieu en 1992. Elle avait alors réuni un millier de "ravers" et deux "lovemobiles".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes