France: aucun état de grâce pour Hollande, estime la presse suisse

Mai 2012 n'est pas mai 1981, soulignent lundi les éditorialistes romands. Les Français ont davantage sanctionné Nicolas Sarkozy qu'ils n'ont plébiscité son successeur, pensent-ils à l'instar de leurs confrères alémaniques. Le nouveau venu sait en outre qu'il ne pourra bénéficier d'aucun état de grâce."Ce n'est ni le grand soir ni le grand saut. C'est un changement" d'homme, de style, de majorité, "qui épouse aussi le rejet qui n'a cessé de coller au nom de Nicolas Sarkozy", estime "Le Temps", à l'instar notamment du "Tages Anzeiger. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes