Fraude fiscale: le fondateur de la banque Reyl inculpé en France

Dominique Reyl, fondateur de la banque genevoise Reyl & cie, a été inculpé à Paris pour blanchiment de fraude fiscale, a-t-on appris de source judiciaire. L'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac lui avait confié la gestion de son compte caché à l'étranger.

Son fils François Reyl, actuel directeur général de la banque, avait été mis en examen mardi par les juges d'instruction du pôle financier Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire pour le même motif.

Fondateur de l'établissement en 1973, Dominique Reyl est depuis 2008 le président du conseil d'administration de Reyl & Cie. Tout comme son fils, aujourd'hui patron de la banque, son contrôle judiciaire prévoit notamment qu'il a interdiction d'entrer en contact avec les clients de Reyl France, sur le territoire national ou à l'étranger, a précisé la source judiciaire.

La banque Reyl est également visée par une information judiciaire contre X, ouverte le 31 mai dernier par le parquet, pour blanchiment de fraude fiscale en utilisant les facilités procurées par l'exercice d'une activité professionnelle.

Démission en mars

Jérôme Cahuzac a reconnu avoir ouvert un compte crédité de 685'000 euros (845'0000 francs) en 1992 chez UBS avant d'en confier la gestion à Reyl. Le ministre français a démissionné en mars, emporté par ce scandale. Il a affirmé avoir transféré ses avoirs chez Reyl de la Suisse vers Singapour à l'automne 2009.

/SERVICE


Actualisé le