Fusillade à Pfäffikon: les services communaux jamais menacés

Le Kosovar qui a tué lundi son épouse et la responsable des services sociaux de Pfäffikon (ZH) n'avait jamais proféré de menaces contre des fonctionnaires communaux. La police avait toutefois dû intervenir chez lui le 11 juillet pour violence domestique.L'homme a reconnu être l'auteur des coups de feu, a indiqué mardi le Ministère public zurichois. Son épouse voulait le quitter et il ne recevait pas assez d'argent de l'aide sociale, a-t-il indiqué aux enquêteurs pour expliquer son geste. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes