GE: 1300 personnes dans le lac Léman pour la 76e Coupe de Noël

A Genève, environ 1300 personnes sur les 1450 inscrites se sont jetées dimanche dans une eau à 9 degrés pour la 76e édition de la Coupe de Noël. Jeunes mariés, élans, crayons de couleur et vaches ont participé à cette course de natation sur 120 mètres dans le lac Léman.

"Les lacs suisses ont deux degrés de plus cet hiver", a indiqué Christophe Jacot, président du comité d'organisation de la manifestation. Dimanche, l'eau et l'air avaient la même température, et certains habitués ont trouvé le lac trop chaud. Si les participants à la Coupe de Noël ont déjà nagé dans une eau à 10 degrés, elle fait habituellement entre 5 et 8 degrés.

Malgré ces températures relativement agréables, les participants ont poussé de hauts cris lorsqu'ils ont reçu des seaux d'eau sur le corps avant de sauter dans le lac. Dans les dernières séries, une quinzaine de personnes ont été secourues par des sauveteurs, sans qu'aucun accident grave ne soit à déplorer. "Des collégiens ont paniqué, ça reste difficile", a commenté l'organisateur.

Avec un nageur de 81 ans

Au total, 66 séries de 22 nageurs se sont succédé entre 09h00 et 14h00 sur la ligne de départ, sur un ponton placé le long du Jardin Anglais. Les premières étaient compétitives. L'Allemand Benjamin Konschak, double champion du monde de "Winter Swimming" sur 50 mètres nage libre, était venu de Berlin. Il a été battu juste avant la ligne d'arrivée par un habitué de la course.

Toutefois, 80% des séries sont en catégorie humoristique, avec des thèmes de déguisements. La Coupe de Noël est ouverte aux jeunes dès 15 ans, mais elle ne fixe pas de limite d'âge vers le haut. "Le plus vieux participant de cette édition a 81 ans. Il est né un an avant la création de la coupe, la plus ancienne compétition sportive de Genève", a noté M. Jacot. Deux fidèles nagent pour la 41e fois.

Cette année, les inscriptions en ligne ont été prises d'assaut. Les places ont été réservées en une heure, et les organisateurs ont dû refuser 500 personnes. Mais le jour même de l'événement, environ de 10% des inscrits ne se présentent pas, selon M. Jacot.

D'autre part, des milliers de spectateurs ont assisté dimanche au grand cortège historique de l'Escalade. Le défilé de 800 personnes en costumes d'époque est toujours le point d'orgue du week-end commémorant la victoire de la cité protestante sur l'armée savoyarde en 1602.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes