GE: Front syndical uni contre les coupes budgétaires annoncées

A Genève, les syndicats unissent leurs forces contre les coupes annoncées dans le budget cantonal 2015. Les défenseurs du personnel de la fonction publique et des secteurs subventionnés ont appelé à manifester leur colère mercredi au centre-ville. Aucun débrayage n'est prévu.

Le rassemblement est organisé par le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat et du secteur subventionné, par le Syndicat des services publics (SSP), par le Syndicat du personnel des transports (SEV-TPG) et par le Groupement des Associations de Police (GAP). "Le budget 2015 fait des économies sur le dos des plus démunis, de la fonction publique et des services subventionnés", a déclaré lundi Patrick Flury, président du Cartel.

Les syndicats déplorent la diminution de l'aide sociale, des subsides aux primes d'assurance-maladie et des aides au logement. Ils critiquent la réduction linéaire de 1% dans tous les départements et dans les secteurs subventionnés. Le gel de l'annuité 2015 et la suppression du doublement du dernier salaire lors d'un départ à la retraite suscitent aussi leur colère.

Pression de la droite

Ces mesures d'économie ont été annoncées par le Conseil d'Etat en septembre dernier. Le gouvernement a présenté un budget excédentaire de 1,1 million de francs pour un total de charges de fonctionnement de 7,8 milliards. Le Grand Conseil doit se prononcer en décembre sur le projet de budget 2015.

La droite met aussi la pression pour faire des économies. Un projet de loi de l'UDC propose d'augmenter le temps de travail hebdomadaire de la fonction publique. Le PLR veut relever la cotisation des fonctionnaires pour leur caisse de pension. Ces deux menaces font partie des inquiétudes syndicales.

La manifestation porte aussi sur le projet de refonte de la grille salariale de la fonction publique SCORE. Le Cartel a récemment quitté les négociations menées avec le Conseil d'Etat. Il a dénoncé une rupture de confiance. Pour le GAP, qui est en conflit depuis des mois avec le Conseil d'Etat, SCORE est un projet opaque.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes