Genève veut geler son paiement à la péréquation financière

Le refus de la Commission de la santé publique des Etats d'entrer en matière sur le remboursement des primes maladies payées en trop depuis 1996 fait des vagues au bout du lac Léman. Genève veut geler son paiement à la péréquation financière.Le Grand Conseil a adopté jeudi soir à l'unanimité une motion prévoyant que le canton de Genève se rembourse sur sa contribution à la péréquation financière. Le surplus payé par les assurés genevois se monte à 400 millions de francs, alors que le canton contribue à hauteur de 250 millions par an à la péréquation financière. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes