Geri Müller de retour aux affaires après des selfies gênants

Le maire de Baden Geri Müller retrouve le dicastère des finances et de l'urbanisme que ses collègues lui avaient retiré il y a deux mois, suite à l'affaire des selfies. L'exécutif de la ville argovienne en a décidé ainsi à l'issue d'une médiation. Il cède en revanche définitivement le dossier de la promotion économique.

L'exécutif a décidé "d'aller de l'avant", indique la ville vendredi. Il affirme vouloir ainsi placer "le bien de la ville et de la population en priorité".

Conflit juridique contre-productif

"Il faut maintenant oeuvrer à une collaboration constructive", a déclaré Geri Müller à l'ats. La décision de l'exécutif de lui rendre ses deux dicastères en était la base, affirme le maire de Baden. "Cela permet de dégager à nouveau de la force et de l'énergie." Et d'ajouter qu'un conflit juridique - long et plein d'incertitudes - n'était pas dans l'intérêt de l'exécutif et de l'administration.

Seul le service de la promotion économique ne sera plus dirigé par le maire vert. Sa collègue de parti Ruth Muri reprend le flambeau.

En attendant les Fédérales

Egalement conseiller national depuis 2003, Geri Müller n'a pas encore décidé s'il se représenterait aux élections fédérales d'octobre 2015. "Je vais y réfléchir très soigneusement", assure-t-il.

Réélu en automne 2013, Geri Müller entend reconquérir la confiance perdue suite à la révélation de l'affaire des selfies qu'il avait faits de lui, nu, dans son bureau de maire. "La confiance est liée à un processus, à des rencontres et au travail concret", estime-t-il.

Le retour du maire à la tête des services de son dicastère constitue de fait la fin de la solution intérimaire que l'exécutif avait choisie début septembre. Les collègues de Geri Müller avaient alors décidé de lui retirer les finances et l'urbanisme de la ville, tout comme la promotion économique. Le Vert n'avait pu garder que la police et l'administration, services liés légalement à sa fonction de maire.

Dans la presse dominicale

Le scandale avait été rendu public le 17 août par la "Schweiz am Sonntag". Le journal dominical avait alors révélé que le politicien s'était photographié nu dans son bureau de maire et avait envoyé ces photos à une partenaire de "chat".

Geri Müller aurait ensuite demandé à cette femme d'effacer les images de son smartphone. Il a en outre alerté la police en raison de menaces de suicide que sa partenaire de chat avait faites. La police a alors interpellé cette personne pour l'interroger. Une procédure pénale est encore en cours contre elle, suite à une plainte du maire de Baden.

/ATS


Actualisé le