Des liens entre la jeune femme et un ennemi de Geri Müller

Dans l'affaire Geri Müller, de nouveaux éléments font surface. Josef Bollag, président de la communauté culturelle israélite de Baden (AG), était en contact avec la jeune femme impliquée dans les échanges virtuels et destinataire des "selfies". M. Bollag avait en outre à plusieurs reprises critiqué Geri Müller pour ses prises de position à l'égard d'Israël.

Le conseiller national Gerhard Pfister (PDC/ZG) a déclaré dans une interview au site Internet du "Blick" avoir rencontré la jeune femme par l'entremise de Josef Bollag en mai dernier à Berne. On lui aurait demandé de la rencontrer car elle cherchait un poste comme enseignante.

"M. Bollag a brièvement mentionné que la femme avait une relation particulière avec Geri Müller, et il a également évoqué les "sextings", poursuit M. Pfister dans l'interview. La jeune femme aurait également parlé de sa relation avec M. Müller à cette occasion.

Prétexte

M. Pfister a eu l'impression que sa recherche d'emploi n'était qu'un prétexte pour la rencontre. Il a alors conseillé à la femme de prendre une assistance juridique. Il a encore reçu deux SMS de la part de la jeune femme.

Lors des élections pour la mairie de Baden en janvier 2013, M. Bollag avait reproché à Geri Müller son soutien au Hamas, et d'afficher des prises de positions antisémites. Dans une lettre au courrier des lecteurs de l'"Aargauer Zeitung", Josef Bollag l'avait accusé de "fraterniser avec des terroristes et des antisémites."

Pas obligé de démissionner

Le futur de Geri Müller reste ouvert. Il ne pourra en tout cas pas être destitué de ses fonctions de maire de Baden en raison des "selfies" qu'il a fait, nu, dans son bureau. Tout au plus ses collègues de l'exécutif de la ville pourraient-ils lui retirer la responsabilité des services qu'il dirige, selon le département argovien de l'intérieur.

Le maire de Baden est élu par le peuple, a rappelé jeudi à l'ats Martin Süess, du service juridique du secteur des communes du Département cantonal de l'économie et de l'intérieur.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus