Guéri, le médecin cubain atteint d'Ebola est arrivé à La Havane

Le médecin cubain, atteint par Ebola et soigné par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), a regagné la Havane samedi. Il est complètement guéri, avait indiqué un peu plus tôt l'établissement genevois.

Visiblement en bonne forme et souriant, le médecin a été accueilli à sa sortie de l'avion par le ministre de la Santé publique. Il a ensuite été rejoint par son épouse et son fils avant de faire quelques déclarations à la presse.

"Un grand merci à tous, je suis très heureux d'être là", a-t-il sobrement déclaré avant de remercier les médecins qui l'ont aidé à combattre la maladie en Sierra Leone et en Suisse.

Affirmant par ailleurs avoir pour habitude de "finir ce qu'il a commencé", il a également fait part de son souhait de revenir en Sierra Leone aux côtés de ses confrères cubains. Il n'a pas précisé s'il avait ou non été autorisé à rentrer chez lui dans l'immédiat.

Pas de promenade à Genève

Le docteur de 43 ans faisait partie des 165 soignants cubains déployés en dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest pour enrayer la progression du virus de fièvre hémorragique qui a provoqué 6113 décès en moins d'un an, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il avait affiché les premiers symptômes de la maladie le 16 novembre, et avait été transféré cinq jours plus tard à Genève. Samedi matin, les HUG ont indiqué que les dernières analyses, réalisées cette semaine et confirmées à deux reprises, avaient montré que le patient était guéri et pouvait quitter l'hôpital. Il n'a toutefois pas été autorisé à "se promener" dans les rues de Genève avant son départ, a-t-il confié.

Double traitement

Le patient a reçu un double traitement expérimental à base de "ZMab" accompagné de "Favipiravir", un traitement japonais normalement utilisé contre la grippe.

Au début du traitement, il souffrait de graves diarrhées et il a fallu l'hydrater à fortes doses en lui administrant jusqu'à 12 litres de liquide par jour, selon un de ses médecins traitants.

Son séjour et les soins reçus en Suisse ont été entièrement pris en charge par l'OMS, selon le site d'informations officiel cubain Cubadebate.

/ATS


Actualisé le