Inde: le Genevois accusé de soutenir les maoïstes reste en prison

Le Genevois arrêté mardi dans l'Etat du Kerala, dans le sud de l'Inde, reste pour le moment en prison. Un juge a décidé samedi de le maintenir en détention, a annoncé l'agence de presse indienne PTI.

La demande de libération sous caution de ce Suisse de 24 ans avait été rejetée vendredi par la cour et son emprisonnement avait déjà été prolongé de 24 heures. Il a à nouveau comparu samedi à l'expiration de sa période de détention, mais un magistrat a décidé de prolonger son séjour en prison.

Une nouvelle demande sera déposée lundi devant la Haute Cour de Kochi et "là, on a espoir que la libération sous caution soit accordée", a indiqué samedi soir sur les ondes de la RTS son avocat en Suisse, Nicolas Capt.

Le Genevois avait été interpellé lors d'une cérémonie en hommage à un leader maoïste décédé en juin alors qu'il manipulait des bombes.

Il est accusé d'avoir violé la loi qui interdit aux touristes étrangers de participer à des activités politiques en Inde. Mais un de ses avocats a rejeté toute illégalité. "Seules les autorités civiles peuvent mentionner des restrictions, mais son visa" n'en prévoyait aucune, a-t-il indiqué à la RTS.

Des livres avaient été retrouvés avec le jeune Suisse, qui voyageait avec une femme. Mais aucun élément saisi dans sa chambre d'hôtel ne permet de le lier aux rebelles maoïstes, selon la police, citée le "Times of India".

/ATS


Actualisé le