Interdiction des importations de volaille d'une partie de l'Italie

La Suisse a interdit vendredi d'importer de la viande de volaille, des oeufs et des volailles vivantes provenant de certaines régions de l'Italie. Plusieurs foyers de grippe aviaire se sont déclarés depuis le mois d'août dans des exploitations de volaille du nord de la Péninsule.

Il s'agit d'un virus de la grippe du poulet de type H7N7 qui n'est pas dangereux pour l'homme. Pour les volailles en revanche, cette épizootie est hautement contagieuse, se propage rapidement et est mortelle. C'est pourquoi les autorités italiennes ont ordonné l'élimination des troupeaux touchés et ont délimité des zones de protection et de surveillance en Emilie-Romagne.

Pour éviter l'introduction du virus sur le territoire suisse, l'Office vétérinaire fédéral (OVF) a décidé d'édicter une ordonnance interdisant les importations. Concrètement, l'interdiction touche l'importation de la viande de volaille crue en provenance des zones de protection et, en principe, des oeufs de table en provenance des deux types de zone - de protection et de surveillance.

Quant aux oiseaux vivants, à ceux prêts à pondre, aux poussins d'un jour et aux oeufs à couver, leur importation est également interdite en provenance de ces deux types de zones, ainsi que d'une troisième catégorie de zones réglementées définies.

Exceptions possibles

L'importation de poussins d'un jour et d'oeufs à couver est en revanche possible depuis plusieurs zones dans lesquelles les relevés effectués dans les exploitations se sont révélés négatifs.

Le virus H7N7 a probablement été introduit dans les élevages par des oiseaux sauvages. Il y aurait ensuite muté et s'y serait rapidement propagé. Selon M. Griot, plusieurs centaines de milliers de poules pondeuses et de dindes ont été touchées dans cinq à six grandes fermes. Elles ont dû être mises à mort et incinérées.

Une transmission du virus H7N7 à l'homme ne peut se produire qu'en cas de contact étroit. Le virus peut alors provoquer une conjonctivite.

Vigilance de mise

Des mesures de précaution sont recommandées aux personnes qui se rendraient en Emilie-Romagne. "Par exemple éviter les marchés aux volailles".

Un appel à la vigilance a aussi été lancé dans les fermes d'élevage de volailles, afin de détecter immédiatement une éventuelle apparition du virus.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes