L'armée et les cantons veulent mieux communiquer

Après le drame de Saint-Léonard (VS), où un jeune homme de 23 ans a tué son amie de 21 ans avec une arme militaire début novembre, les cantons et l'armée ont décidé d'améliorer leurs échanges d'information. Un groupe de travail a été chargé de proposer des solutions.Il faut trouver des voies qui permettent "d'optimiser" la communication entre l'armée et la police, a déclaré samedi matin Karin Keller-Sutter, présidente de la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police (CCDJP) à la radio alémanique DRS. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus