L'arrêt préventif contre Novartis aggrave le manque de vaccins

Il y a pour l'heure "trop peu de vaccins en Suisse", a relevé jeudi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). L'arrêt à titre préventif des ventes de deux vaccins de Novartis décidé par Swissmedic a conduit à une "aggravation de la situation".Avec les livraisons supplémentaires et sans les doses de Novartis et Crucell, un million de doses seront disponibles pour la saison grippale, précise l'OFSP dans un communiqué. "C'est moins que ce qui était prévu initialement". Pour combler hôpitaux, pharmacies et cabinets médicaux, 1,3 million de doses auraient été nécessaires. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes