La "BaslerZeitung" publie un article bilingue sur conflit fiscal

Surprise pour les lecteurs de la "BaslerZeitung": le grand titre de l'édition et une longue interview publiée en page 3 sont en français. Le texte, également publié en allemand, ne traite pas de l'enseignement des langues nationales, mais du conflit fiscal avec la France sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse.

Il s'agit d'une interview avec les chefs des départements cantonaux de l'économie de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, Christoph Brutschin et Thomas Weber. But de la démarche: souligner l'unité des deux Bâles en ce qui concerne l'avenir de l'EuroAirport, écrit le quotidien.

Les deux ministres en appellent à l'esprit des fondateurs de l'aéroport. Ceux-ci n'ont pas fait de politique en 1949, ils étaient convaincus d'avoir une bonne idée entre voisins. La Suisse a fourni l'argent et la France le sol.

L'avenir de l'EuroAirport est incertain depuis que la France a fait savoir en juillet à la Suisse qu'elle exige que les entreprises sises à l'aéroport soient taxées uniquement selon le droit français à compter du 1er janvier 2015.

Réponse suisse en préparation

Selon M. Brutschin, aucune négociation n'est actuellement en cours entre la Suisse et la France. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) prépare une réponse à la lettre de Paris. Le ministre de Bâle-Ville se montre optimiste estimant que la France se montre prête à dialoguer.

La Suisse peut en outre compter sur le soutien de l'Alsace. La semaine dernière, des politiciens de cette région ont appelé le gouvernement français à ne pas changer le régime fiscal de l'EuroAirport. Ils craignent de sévères conséquences économiques.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes