La Confédération veut protéger les jardins historiques

Les 30'000 parcs et jardins historiques de Suisse doivent être protégés. La Confédération soutiendra ces deux prochaines années des projets pilotes dans les communes désireuses de préserver durablement leurs espaces verts. Un guide a été rédigé à cette fin à l’intention des autorités et des spécialistes.

La liste "des parcs et jardins historiques de la Suisse" a été présentée à Berne par l’Office fédéral de la culture (OFC) et l'ICOMOS Suisse (Conseil international des monuments et des sites). Ils souhaitent ainsi "attirer l’attention sur l’importance des parcs et des jardins".

"La population est très attachée à la présence d’espaces verts, qu’il s’agisse de parcs de châteaux ou de villas, de jardins ruraux, de places ou de terrains sportifs et scolaires", ont-ils souligné lors de la conférence de presse qui s'est tenue dans le jardin de la maison de Béatrice de Watteville.

Jardins et parcs historiques

De simples jardinets sur rue ou sur cour, des aires industrielles aménagées ou des allées contribuent fortement à la qualité environnementale et à la qualité de vie "tout court", ont-ils relevé.

L’OFC et ICOMOS Suisse ont rédigé un guide dans lequel ils décrivent les mesures juridiques et de planification à prendre pour préserver et protéger durablement les parcs et jardins historiques.

L'ICOMOS Suisse a recensé - sur une période de vingt ans et sur l’ensemble du territoire suisse - les jardins et parcs historiques créés avant 1960. L'inventaire est consultable en ligne.

http://www.icomos.ch/fr/groupes-de-travail/jardins-historiques/informations.html

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes